Livres numériques

Séthos

  • Print

  pdf-icon            pdf-icon

    Volume 1             Volume 2

 

Jean TERRASSON, né à Lyon en 1670 et mort à Paris le 15 septembre 1750, est un homme d'Église, homme de lettres, helléniste et latiniste français. Il est d'abord élève à l'Académie des sciences en 1707, puis successivement adjoint mécanicien en 1716, adjoint et associé géomètre en 1718 et 1719. Il est ensuite professeur de philosophie grecque et latine au Collège royal à partir de 1720, puis élu membre de l'Académie française en 1732.

Le Séthos de Jean TERRASSON connut un réel succès et popularisa la notion de « mystères égyptiens ». L’auteur présente l'histoire de Séthos comme une œuvre de fiction qu'il dit avoir tirée d'un manuscrit grec d'un auteur inconnu, qui lui-même aurait puisé à des sources égyptiennes. En faisant valoir que sa composition est de loin antérieure au déchiffrement des hiéroglyphes, les égyptologues ne lui accordent aucune valeur historique. Ainsi, TERRASSON a contribué à créer l'image mystifiée d'une Égypte antique fictive, mère des sciences et des connaissances, basée sur des récits de Diodore de Sicile.

Sethos nous entraîne dans une Egypte souterraine, dans les sous-sols des pyramides présentés comme des lieux mystérieux et retirés, où les prêtres transmettent aux initiés les connaissances secrètes. Ce livre nous conte les épreuves de Séthos, reçu « aux mystères de la grande déesse Isis » à l’âge de 16 ans dans la pyramide de Giseh : Séthos passe à travers les quatre éléments au sein d’un long dédale de profonds couloirs, jusqu’à la phase finale où, admis dans la ville souterraine, à l’abri des regards et ignoré du reste des humains vit un peuple d’initiés.

MOZART s'est largement inspiré de TERRASSON pour composer sa Flûte enchantée, en particulier l'attaque de Tamino par un serpent (qui ouvre l’œuvre de l’artiste) reprend la première épreuve que doit affronter Séthos.

Nombre de rituels maçonniques s’inspirent aussi plus ou moins directement de ce récit édité en deux volumes.