Textes fondateurs

1710 - Le Dumfries

  • Print

pdf-icon1710 - Le Dumfries

Ce manuscrit a été découvert en 1891 dans les archives de la loge Dumfries Kilwinning n" 53, elle-même héritière de la « Vieille Loge » (ON Lodge) de la ville de Dumfries, en Écosse, capitale du comté du même nom, qui jouxte l'Angleterre. Apparemment, il n'en était jamais sorti depuis l'époque de sa confection, que des spécialistes du British Museum ont datée des tout débuts du XVIII`' siècle, probablement aux environs de 1710.

Il comprend pour l'essentiel :

-       - une version des Old Charges;

-       - un catéchisme maçonnique par demandes et réponses  

-     -  intercalées entre les deux, des « questions sur le Temple ». C'est une sorte de commentaire mystique à propos du Temple de Jérusalem.

Une étude plus attentive et plus fouillée du texte montre qu'en réalité il se décompose en deux grandes parties très dissemblables.

-     - La première, qui, à elle seule, forme un tout complet et cohérent, est ce que le manuscrit lui-même appelle des « Constitutions », autrement dit des Old Charges. Elle comporte : une prière d'ouverture; une « préface » ou préambule; une formule de serment; une histoire légendaire de la maçonnerie avec ses épisodes traditionnels, huit en tout; une obligation, elle-même répartie en une obligation d'ordre général, une obligation des maîtres et compagnons, et une obligation des apprentis; un catéchisme par questions et réponses; et enfin une forme de « salutation des étrangers » ou visiteurs, soit au total sept sections.

-     - La seconde partie est constituée d'éléments disparates : les questions sur le Temple déjà mentionnées; une notule sur les dimensions du Temple; le second catéchisme maçonnique différent du premier; un blason; enfin, une explication des deux colonnes.